cherche collègues de travail

Associé·e ou membre d'un collectif

Publié le : 13/01/2021

Publié par : Benoit Delaune

Catégorie : Offre opportunité professionnelle

Code postal : 43320 (Saint-Jean-de-Nay)

Offres possibles : Associé·e ou membre d'un collectif

Description de l'offre

Nous ne souhaitons pas nécessairement nous installer avec d'autres paysan-e-s. C'est une possibilité, mais un collectif mixte nous irait tout aussi bien. La seule chose que nous demandons, dans le cas de paysan-e-s ou futures paysan-e-s, c'est une expérience, même modeste en durée et échelle, en terme de production agricole. Histoire que le rapprochement ne s'effectue pas sur un malentendu (vous pensez que ça vous plaira, et en fait non).

Non

Description du poste

Salut !

On recherche des collègues de travail avec qui partager du temps et des moyens de production, et aussi des moments de convivialité, sur une exploitation dans laquelle les productions seraient en synergie : des vergers où vous seriez heureux.se de voir arriver des ruches, des pâturages où vous aimeriez voir pousser des haies de sureau et d’aubépine, un.e brasseur.euse qui voudrait tenter des bières aux herbes aromatiques...

Nous préférons un démarrage en douceur et voir progressivement comment l'entente se passe plutôt que de créer un GAEC (ou autre structure) et mettre en commun de grosses sommes d'argent sans nous connaître. A vrai dire la forme de cohabitation/coopération n'est pas définie pour nous, c'est plutôt l'intention de travailler à plusieurs qui nous tient à cœur.

Nous pensons que discuter du fonctionnement d'un collectif est régulièrement nécessaire, que rien ne se décrète, et qu'il est important de parfois nous retrouver pour ne pas parler boulot.

Description de la ferme

Notre zone souhaitée d'installation définitive comprend la Haute-Loire, le Cantal et le sud du Puy-de-Dome, idéalement dans des zones de montagne.

Nous avons une très nette préférence pour des habitats autonomes sur l'essentiel, avec une mise en commun de la buanderie, d'une grande cuisine, de chambres d'ami-e-s, etc... On ne veut pas des habitats totalement indépendants, mais on ne veut pas non plus d'une grande colocation dans laquelle la seule bulle d'intimité est notre chambre.

On a des productions peu consommatrices d'espace (on raisonne en m² plutôt qu'en ha) et nos investissements sont légers. Il faudra donc qu'on réfléchisse à la manière de mettre en commun ces aspects avec ceux de productions qui demandent de la place et des investissements.

On veut une vie collective qui s'organise sur la base du choix et de l'envie. Des réunions occasionnelles, la possibilité d'être tranquille, et une sécurité des biens et des personnes en cas d'arrivées et de départs.

C'est important pour nous que des non-résidents puissent passer à la ferme (aussi bien des ami-e-s que dans le cadre de prestations d'animation type visite). Et donc que l'organisation le permette tout en ne pesant pas sur les résident-e-s qui veulent du calme et de l'intimité.

Information(s) sur l’annonceur

Mathilde et Benoit, 30 et 35 ans.
Mathilde est en école d'herboristerie et aime faire des tambouilles avec des plantes sauvages et tricoter en buvant de la tisane.
Benoit est autodidacte en apiculture warré, joue de la flûte et aime les jeux de rôle.
Prudence, 8 mois, est chargée de la gestion des rongeurs et de la disparition des croutes de fromage.

Nous avons débuté nos productions et montons doucement en charge, avec des investissements controlés (autofinancement). Nous avons demandé la certification Nature & Progrès pour 2021.

Nous avons une expérience conséquente dans l'animation, la formation, l'éducation populaire et ce sont des domaines dans lesquels nous souhaitons continuer à nous investir (notamment via l'accueil de public à la ferme).

Vous souhaitez répondre à cette annonce ?

Soutenir Terre de Liens c'est préserver notre avenir

Notre force, c’est vous :
Adhérez à Terre de Liens et participez au changement !

Nous n'hériterons pas de la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants.

Antoine de Saint-Exupéry

Terre de Liens est un mouvement citoyen, reconnu d’utilité publique, qui œuvre pour préserver les terres agricoles, faciliter l’accès des paysans à la terre et développer une agriculture biologique paysanne.